Lead-analytics

Publié le 13/07/2017

ARMOR prend la parole au G7 de l'Environnement

Voir toutes les actualités
Les 11 et 12 juin 2017, les Ministres de l’Environnement du G7 se sont réunis à Bologne pour conclure une semaine riche de plus de 70 événements sur les questions climatiques et environnementales. ETI française d’envergure internationale, ARMOR a été sélectionnée aux côtés de deux autres entreprises, Schneider Electric et SPhere, pour apporter ses préconisations : celles d’un groupe industriel qui a fait de la responsabilité environnementale un moteur d’innovation et de développement économique.
 
Innovation écoresponsable et technologies disruptives
Hubert de Boisredon, Président Directeur Général d’ARMOR, a rappelé devant les entreprises sélectionnées pour faire des propositions aux Ministres de l'environnement que le groupe qu’il dirige place la Responsabilité Sociale d’Entreprise au cœur de sa stratégie. « Nous sommes résolument engagés en faveur de l’innovation écoresponsable et des technologies disruptives. Les entreprises peuvent avoir un impact positif considérable sur le long-terme. Le monde attend qu’elles investissent plus encore pour la protection de l’environnement ». Le film photovoltaïque souple et bas carbone produit par ARMOR depuis 2016, ASCA©, fait partie de ces innovations de rupture qui vont révolutionner le paysage industriel de demain. Grâce à ASCA©, il sera possible de donner un accès autonome à l’énergie à tous, en transformant en source d’énergie toute surface exposée à tout type de lumière. Ce nouveau matériau, issu de la seule technologie sans silicium, ni métaux rares, enrichit par ailleurs l’ensemble des innovations écoresponsables qui ont permis d’inscrire l’entreprise dans le système vertueux de l’économie circulaire : les consommables d’impression remanufacturés, les filaments 3D recyclables, produits de la marque OWA, mais aussi le collecteur En’ Safe®, qui permet d’accroître la sécurité, les performances, la durée et le nombre de cycle des batteries Lithium-ion et Supercapacités.
 
La transition écologique, une opportunité de croissance et d’emploi
Interrogé sur la capacité des entreprises industrielles françaises à maintenir l’emploi sur nos territoires, Hubert de Boisredon a fait valoir l’importance du développement de produits de très haute technologie. « Nous devons être aussi innovants et high tech que possible, afin que la valeur produite bénéficie à nos pays en termes d’emploi, dans le respect de l’environnement. Je ne parle pas seulement de la conception mais aussi et surtout de la production de ces innovations.» Avec un investissement de 60 millions d’euros en 5 ans pour la Recherche & Développement et la production du film ASCA ou du collecteur En’ Safe, ARMOR a déjà créé 80 emplois sur le territoire. La mise en production des nouvelles technologies est source d’emplois et représente une fantastique espérance pour l’économie française.


Contribuer concrètement au bien-être de l’humanité
Engagé depuis 2008 auprès du Global Compact, et niveau Advanced depuis 2014, ARMOR met tout en œuvre pour atteindre ses objectifs de responsabilité sociale d’entreprise. Le groupe s’appuie sur les lignes directrices de la norme internationale ISO 26000, qui définit la façon dont les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. ARMOR est aussi labellisé « Relations Fournisseur Responsable » ce qui couronne les efforts déployés sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Un engagement concret pour le bien-être de tous, que ce soit dans les pays occidentaux ou dans les pays émergents, pour qui le film ASCA©, par exemple, constitue un outil précieux d’accès à l’énergie au dernier kilomètre. Mais un engagement qui ne se fera pas complètement sans l’appui de l’Etat : « Si nous voulons que nos pays fassent de la COP21 une réalité, il est nécessaire que les Etats apportent leur soutien financier aux entreprises innovantes. Celles-ci doivent devenir les leviers de la politique publique en faveur de l’environnement » conclut Hubert de Boisredon.