Lead-analytics

Publié le 05/11/2021

ARMOR, acteur de premier plan de la filière énergétique

Voir toutes les actualités
Acteur industriel de premier plan sur les marchés du solaire et des batteries, ARMOR continue de repousser les limites du photovoltaïque organique (OPV) et des collecteurs de courant au service du rayonnement de la filière énergétique. À ce titre, ARMOR renouvelle aujourd’hui son engagement au sein du contrat stratégique de filière des nouveaux systèmes énergétiques initié par l’État. Cet outil vise à saisir les opportunités de la transition énergétique pour développer des filières industrielles compétitives et des emplois en France.
 
Le développement des énergies renouvelables en France n’ayant pas encore suffisamment bénéficié à l’industrie française, ARMOR continue d’améliorer la technologie OPV et celle des collecteurs de courant au service de la compétitivité de la filière énergétique nationale. 
 
Convaincu que la collaboration est essentielle pour parvenir à une filière compétitive et génératrice de croissance, ARMOR signait dès 2019 le premier contrat du comité stratégique de la filière « Industries des nouveaux systèmes énergétiques » initié par l’État avec l’ambition de faire de la transition énergétique un levier de réindustrialisation sur nos territoires. 
 
Aujourd’hui, ARMOR renouvelle son engagement au sein du nouveau contrat de filière 2021-2023 qui s’articule autour de quatre priorités : développer une offre d’énergie renouvelable et décarbonée compétitive, optimiser l’efficacité énergétique et l’usage des énergies, engager une reconquête industrielle stratégique et fédérer la filière autour de dynamiques transverses et d’accompagnement du changement.  Le contrat prévoit aussi le lancement d'une plateforme de mise en relation des acteurs de l'énergie décarbonée et des industriels.
 
« L'objectif de ce nouveau contrat est de faire de la transition écologique un levier pour la reconquête industrielle. On a des besoins gigantesques que ce soit sur le nucléaire ou le renouvelable, et c'est encore mieux que ces besoins soient servis par une industrie française à valeur ajoutée française. Notre enjeu est que les entreprises n'aillent pas taper à la porte d'usineurs étrangers alors qu'ils ont à côté de leur zone industrielle des gens qui peuvent leur apporter des solutions compétitives » explique Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.
 
« Le développement de collecteurs de courant (En’Safe®) pour le marché de la batterie et notre capacité industrielle de production de film photovoltaïque souple organique (ASCA®) font d’ARMOR un acteur clé de la filière énergétique. Nous nous réjouissons de participer à la création d’un écosystème compétitif, source de valeur et d’innovation au service de la transition énergétique » commente Hubert de Boisredon, Président-directeur général d’ARMOR. 
 
La filière énergétique en France en chiffres :
  • 15 000 entreprises
  • 41 Mds€ de chiffre d’affaires
  • 180 000 emplois directs et indirects