Lead-analytics

Publié le 03/05/2022

ARMOR-IIMAK et Astorg, officiellement partenaires capitalistiques

Voir toutes les actualités
Après le rapprochement d’ARMOR avec son concurrent américain IIMAK qui a donné naissance à ARMOR-IIMAK en octobre dernier, le closing de l’entrée d’Astorg au capital d’ARMOR-IIMAK comme actionnaire minoritaire marque ce 4 mai une nouvelle étape dans la stratégie de croissance de cette filiale du groupe ARMOR. C’est l’occasion pour le leader mondial des consommables utilisés pour la technologie d’impression Transfert Thermique de détailler les premiers jalons de sa feuille de route 2022-2026.
 
Ce mercredi 4 mai marque l’officialisation de l’entrée de la société de capital-investissement européenne Astorg au capital d’ARMOR-IIMAK, une entreprise du groupe ARMOR, en qualité d’actionnaire minoritaire (40%). L’apport en capital (dont le montant reste confidentiel) va permettre de soutenir un plan d'investissement de 150 M€ sur 2022-2026.
« Au nom du groupe ARMOR, je suis extrêmement satisfait d’envisager l’avenir aux côtés d’Astorg. Ce rapprochement s’inscrit dans une démarche de renouvellement de l'actionnariat et de déploiement de la stratégie d’ARMOR-IIMAK dans le domaine de la traçabilité. » explique Hubert de Boisredon, Président-Directeur général du groupe ARMOR, qui, en qualité de Président Exécutif d’ARMOR-IIMAK accompagne sa stratégie et sa gouvernance, dont la relation avec Astorg. Le développement opérationnel d’ARMOR-IIMAK est assuré par Christian Lefort, son Directeur général, qui a rejoint le groupe ARMOR en septembre 2021.
 
ARMOR-IIMAK dispose désormais de 18 sites dans le monde : 3 sites d’enduction (production de semi-finis et transformation en produits finis) et 15 sites de découpe (transformation en produits finis), au plus proche de ses clients. Depuis l’automne, les premières synergies se sont également concrétisées avec le lancement d’un premier produit ARMOR-IIMAK, APX 8, un ruban de spécialité cire résine (impression étiquettes pharmaceutiques, cosmétiques, cartonettes…etc) pour les imprimantes à tête plate. En parallèle, le chantier d’intégration des systèmes informatiques a été engagé. Et pour soutenir ses objectifs de croissance, une part importante des fonds levés auprès d’Astorg sera destinée à des investissements et de nouvelles acquisitions. Les premiers projets concrets sont là. En Chine vient d’être installée une ligne d’enduction additionnelle qui permettra d’augmenter la capacité dans la gamme cire et une nouvelle unité de transformation sera inaugurée à Shanghai au 2ème semestre de cette année. En France, une nouvelle machine d’enduction grande vitesse sera intégrée sur le site de La Chevrolière, près de Nantes, en 2023, associée à un atelier dédié à la fabrication des encres. « Ce projet stratégique apportera 20% de capacité supplémentaire à l’usine française pour la fabrication des encres et leur enduction sur films minces. » détaille Christian Lefort, Directeur général d’ARMOR-IIMAK. En outre, sur le site d’enduction américain, une nouvelle machine d’enduction doit être intégrée en 2024. « L'objectif est de surpasser le niveau de service attendu par nos partenaires et d'accompagner leur croissance constante sur le continent américain. » ajoute Christian Lefort. Enfin un programme de robotisation inédit est également lancé, qui inclura neuf cellules robotisées additionnelles dans les ateliers de transformation (découpe produits finis)..
 
« Les récents rapprochements que nous avons opérés avec IIMAK et Astorg et les investissements engagés s’inscrivent dans une seule et unique dynamique : celle de fournir toujours et partout un service de qualité élevée, dans le contexte sanitaire et géopolitique compliqué actuel, dans un souci de sécurisation maximale des approvisionnements. Cette ambition pour ARMOR-IIMAK accompagne une transformation profonde du groupe qui vise à être un partenaire industriel crédible auprès des acteurs engagés dans l’innovation sociétale. » conclut Hubert de Boisredon.
 
Astorg a été conseillé par Advancy (Stratégie), PWC (Finance), ERM (Environnement) et Paul Hastings (Juridique). Le groupe ARMOR a été conseillé par Natixis Partners et Equalis Capital (M&A), LEK (Stratégie), PWC (Finance), ACR Avocats (Juridique) et Jones Day (Juridique et Fiscal).