Lead-analytics

Publié le 02/07/2019

ARMOR, signataire du premier Contrat du comité stratégique de la filière « Industries...

Voir toutes les actualités
François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Isabelle Kocher, présidente du Comité stratégique de filière (CSF) des industries des nouveaux systèmes énergétiques, Sylvie Jéhanno, vice-présidente de ce comité, Hubert de Boisredon, Président-Directeur Général d’ARMOR et membre du bureau du comité, une vingtaine de chefs d’entreprise ainsi que les représentants des organisations syndicales, ont participé ce mercredi 29 mai, à la signature du premier Contrat du comité stratégique de la filière « Industries des nouveaux systèmes énergétiques ».
 
 « Le contrat stratégique de filière vise à saisir les opportunités de la transition énergétique pour développer des filières industrielles compétitives et des emplois en France. Cette démarche permettra d’atteindre nos objectifs en termes climatiques  tout en alliant pouvoir d’achat du consommateur d’une part et réindustrialisation du pays d’autre part » commente François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire
 
Malgré des atouts indéniables, on constate que le développement des énergies renouvelables en France n’a pas encore suffisamment bénéficié à l’industrie française. L’énergie solaire par exemple repose principalement sur l’importation de panneaux photovoltaïque asiatiques, ce qui pose un problème de création d’emplois et de souveraineté nationale. La France doit donc se donner les moyens de développer de nouvelles filières industrielles dans les énergies renouvelables et donc, pour cela, soutenir l’innovation et la production de nouveaux systèmes énergétiques en France. L’enjeu est donc d’assurer l’augmentation de la valeur ajoutée française et la création d’emplois pérennes. C’est dans cette optique que le comité stratégique de filière a été créé.  Son rôle est double : assurer le développement d’une industrie des nouveaux systèmes énergétiques en France et fédérer les acteurs de la filière sur des buts communs. Pour cela, il s’appuie notamment sur un tissu de PME et ETI, telles ARMOR, locomotives industrielles des territoires.
Le comité stratégique de filière a ainsi réuni près de 270 personnalités qualifiées lors de plus de 50 sessions de travail, avec la volonté d’allier réindustrialisation et soutenabilité de la transition énergétique à travers la compétitivité de l’offre décarbonée et les économies d’énergie. Les acteurs industriels, dont ARMOR, ainsi mobilisés se sont engagés à déployer un plan d’actions ambitieux qui s’organise autour de quatre axes.
 
Axe 1 : Développer une offre d’énergie décarbonée compétitive
Axe 2 : Construire une industrie française de l’efficacité énergétique et des smart grids permettant l’auto-financement de la transition énergétique

Axe 3 : Engager une reconquête industrielle stratégique
  • Faire émerger sur le marché international des batteries, d'ici 5 ans, une offre industrielle compétitive implantée en France, avec l'appui de l'Europe. Dans ce cadre-là, ARMOR propose aujourd’hui aux fabricants des collecteurs de courant (En’Safe®) qui permettent de prolonger la vie des batteries lithium-ion.
  • Faire émerger des champions industriels innovants en matière de solaire photovoltaïque. ARMOR est aujourd’hui le seul acteur européen du film photovoltaïque souple organique (ASCA®) qui a une capacité industrielle de production de 1 million de m2 par an, et dispose du savoir-faire industriel à l’échelle du milliard de mètres carrés par an.
Axe 4 : Fédérer la filière pour mutualiser objectifs et dynamiques.
 
« La signature du contrat de filière est un évènement majeur pour la filière énergétique. Ensemble, une vingtaine d’énergéticiens français ont établi des propositions très concrètes pour la transition énergétique et pour les nouveaux systèmes énergétiques, avec comme fil conducteur, la valorisation de l’innovation et de l’industrialisation.  ARMOR y contribue pleinement par son offre de collecteurs de courant En’Safe® et ses films photovoltaïques organiques souples sans métaux rares ASCA®» déclare Hubert de Boisredon, Président-directeur général d’ARMOR
 
La filière énergétique en France en chiffres :
  • 15 000 entreprises
  • 23 Mds€ de chiffre d’affaires
  • 150 000 emplois