Lead-analytics

Publié le 01/10/2021

Compétitif et engagé

Voir toutes les actualités
A l’occasion de la parution de son livre « L’Esprit souffle, suis-le » dans lequel il relate les événements qui l’ont marqué et qui ont influencé son mode de management, Hubert de Boisredon a livré quelques-unes de ses convictions au journal Les Echos. Il espère ainsi inspirer les entrepreneurs qui voudraient créer une entreprise compatible avec ces valeurs.
 
Extraits
 
« Peut-on être à la fois compétitif et engagé ? C'est un équilibre difficile à trouver, surtout avec l'accroissement de la financiarisation qui demande une rentabilité très forte.
 
Il faut donc se demander si notre objectif principal est de maximiser la rentabilité pour les actionnaires ou de contribuer par son entreprise à rendre le monde meilleur.
 
Dans le deuxième cas, cela ne veut pas dire qu'on ne veut pas atteindre la rentabilité. Beaucoup d'entreprises engagées sont rentables. Mais il faut que cet engagement soit vraiment au cœur de notre business. 
 
J’ai l’intime conviction que l'impératif de rentabilité ne bride pas l'engagement des entrepreneurs, tant que cet engagement est honnête et au cœur du business. L'engagement, ce n'est pas planter des arbres alors que l'on vend des armes ou du pétrole. C'est proposer un produit vertueux produit proprement, et ensuite se servir de cela pour le promouvoir.
 
Les entreprises engagées ont une relation de confiance avec leurs collaborateurs, leurs fournisseurs ou encore leurs clients. Elles sont beaucoup plus résilientes.
 
Mais avoir des principes et être engagé ne signifie pas qu'on ne doive pas prendre de décision difficile (…). Quand on agit en cohérence avec nos valeurs, la réalité nous le rend toujours. »
 
Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Hubert de Boisredon, Président-Directeur Général d’ARMOR, dans les Echos.