Lead-analytics

Publié le 30/03/2022

NANOE s’appuie sur KIMYA pour conquérir l'Amérique du Nord

Voir toutes les actualités
À l’occasion de l’ouverture de l’AMUG à Chicago le 3 avril 2022, le fabricant français de matériaux céramiques pour la fabrication additive NANOE et KIMYA annoncent nouer un partenariat exclusif pour la commercialisation des filaments Zetamix aux États-Unis et au Canada. NANOE s’appuie ainsi sur la présence nord-américaine de l’expert en fabrication additive KIMYA pour soutenir sa croissance à l’international.

Présent sur le marché nord-américain depuis 2019, KIMYA accompagne les industriels internationaux dans leurs projets de fabrication additive pour la réalisation de pièces finies, grâce à la conception et la production de matériaux 3D sur-mesure. KIMYA propose également des gammes de filaments prêts à l’emploi aux propriétés chimiques et mécaniques spécifiques. Avec ce partenariat, l’expert de la fabrication additive vient enrichir sa gamme en ajoutant des filaments céramiques et métalliques à son offre de matériaux.  

« Chez KIMYA, nous avons l’ambition de nous implanter durablement sur le marché nord-américain. Déjà en 2020 nous installions dans nos bâtiments ARMOR USA de nouvelles lignes de découpe de produits semi-finis pour mieux répondre aux besoins spécifiques de nos clients industriels américains. L’Amérique du Nord représentait en 2021 35% du marché mondial de l’impression 3D estimé à 17 milliards de dollars[1]. C’est pourquoi nous avons à cœur d’accroître notre ancrage local en enrichissant notamment notre offre de matériaux 3D avec les filaments Zetamix by NANOE. Ce sont des matériaux techniques, comme ceux de notre gamme, qui apportent des solutions pour produire des pièces finales avec la fabrication additive » conclut Pierre-Antoine Pluvinage, Directeur Business Development de KIMYA.

Utilisables avec les imprimantes 3D FDM (par dépôt de matière fondue), les filaments céramiques et métalliques Zetamix by NANOE présentent des propriétés mécaniques et thermiques permettant de produire des pièces sur-mesure, solides et capables de résister à des températures pouvant aller jusqu’à 1 600°C. Ces filaments trouvent notamment leurs applications auprès des laboratoires (porte-échantillons, creusets…) et des industriels issus de domaines variés comme la bijouterie ou encore l’aéronautique (carrures de montre, capteurs pour l’aviation…).

« Nous sommes ravis d’élargir nos canaux de distribution sur des zones géographiques stratégiques comme l’Amérique du Nord grâce à notre partenaire KIMYA avec qui nous partageons vision et savoir-faire de matières techniques pour produire des pièces finies. Nous sommes pleinement confiants en sa capacité à représenter notre gamme de filaments sur ce marché et nous accompagner à démocratiser la fabrication additive céramique et métallique à l’international » commente Guillaume de Calan, co-fondateur de NANOE.
 

[1] Source : Wohlers report 2021