Lead-analytics

Publié le 01/02/2021

Projet « RESTORE » : ARMOR et l’Icam partenaires pour 10 ans

Voir toutes les actualités
ARMOR, à travers son activité solaire ARMOR solar power films, et l’Icam, école d’ingénieurs, s’associent et lancent un programme de déploiement à grande échelle et d’analyse des films organiques photovoltaïques souples ASCA® pour le bâtiment. A ce titre, ils reçoivent le soutien financier de BNP Paribas Grand Ouest. Étape initiale de ce partenariat long-terme, un premier démonstrateur – un banc d’essais - a été installé la dernière semaine de janvier sur le campus nantais.
 
ARMOR solar power films et l’Icam, école d’ingénieurs, sont à l’initiative d’un ambitieux programme de déploiement à grande échelle et d’analyse des performances des films photovoltaïques organiques souples ASCA® pour le bâtiment, dites solutions photovoltaïques appliquées sur le bâtiment (BAPV). Soutenu par BNP Paribas Grand Ouest dans le cadre de sa politique territoriale de mécénat et RSE, ce projet, baptisé « RESTORE », s’élève à un montant de près de 600 K€. Détenteur du label SMILE et également labellisé par le pôle S2e2, il démarre sur le campus de l’Icam, à Carquefou, en janvier 2021 et s’étalera sur plus de 10 ans, comprenant une première phase de R&D pendant deux ans avec un monitoring poussé suivi d’une deuxième phase d’exploitation sur plusieurs années.
 
Ce projet est une étape stratégique vers l’industrialisation des produits BAPV qui offrent de multiples solutions aux enjeux du secteur du bâtiment mais également pour la formation des ingénieurs et techniciens de demain. Concrètement, il va permettre aux étudiants de travailler sur les démonstrateurs en vue d’effectuer des mesures mais aussi de réaliser des TP comme par exemple l’élaboration de circuits électriques. Afin de concrétiser la première étape de ce programme, un banc a été installé sur le campus nantais la dernière semaine de janvier.
 
Le film photovoltaïque organique ASCA®, issu d’un procédé bas-carbone, sans métaux rares ni toxiques, et sans silicium, contribue à l’autonomie énergétique des bâtiments. De plus, sa semi-transparence participe au confort thermique lorsqu’il est intégré au vitrage, en cas de vague de chaleur. Léger (450g/m2) et flexible, il offre plus de possibilités d’installation et d’intégration qu’un panneau solaire de 1ère ou 2ème génération.
 
« Nous nous réjouissons de cet ambitieux programme en collaboration avec l’Icam. Nous avons à cœur de nouer des partenariats avec des acteurs investis dans les problématiques de transition énergétique. Un tel projet avec une école d’ingénieurs comme l’Icam représente une formidable opportunité de construire avec les futurs acteurs de la filière que sont les étudiants et préparer ensemble les générations futures au monde de demain » commente Hubert de Boisredon, Président-Directeur général d’ARMOR. 
 
Aux côtés de l’Icam et d’ARMOR solar power films, le projet réunit d’autres acteurs industriels : Dome Solar, Armorgreen et EVEA. Avec quatre démonstrateurs sur le bâtiment de l’Icam, l’objectif est aussi de développer une filière régionale de BAPV, incluant un réseau de sous-traitants qualifiés (matériaux, pose et raccordement électrique, formation…).